mardi 14 février 2012

INTERVIEW d’AGNES DOMERGUE par BAPTISTINE MESANGE

INTERVIEW d’AGNES DOMERGUE par BAPTISTINE MESANGE

Bonjour Agnès,
Agnès Domergue
1) Tu es musicienne et auteure-illustratrice pour la jeunesse. Est-ce que ces deux activités artistiques sont liées chez toi? Tu as fait de la musique ton métier, considères-tu l'écriture et l'illustration comme un deuxième métier?

Au départ, non, ces deux activités ne sont pas du tout liées.
J'ai toujours aimé les livres, mais j'ai toujours voulu être musicienne avant tout, et en vivre.
Alors pour répondre, j'ai du mal à considérer l'écriture et l'illustration comme mon deuxième "métier" bien que cela commence à me prendre beaucoup de temps.
Donc pour moi, ce qui est sûre, c'est que c'est ma deuxième passion.

 2) Que t'apporte la création dans ta vie? En LJ, cherches-tu absolument à créer? Ou est-ce que tu laisses faire les choses, en te disant que ce n'est pas une obligation en soi?
Je pense aux grottes des hommes des cavernes sur lesquelles ont été découverts les premiers dessins de l'Homme. C'est drôle de les imaginer rentrer chez eux après s'être battu avec un mammouth et se mettre à la peinture... Enfin, bref, oui, créer est un besoin humain, non?
Mes personnages arrivent souvent tout seuls, pof, un crayonné sur un carnet de croquis ou un papier qui traîne. Comme le texte (après, il faut retravailler tout ça, biensûr).
Pour un album entier, c'est un peu différent. Il y a une date butoir. Alors, il faut parfois forcer l'inspiration qui ne vient pas à heure fixe ! Mais c'est bien, car moi, j'aurais vite fait de reporter au lendemain et les échéances sont là aussi pour booster !

3) Ton premier album, "Mee, petite fille du matin calme" aborde le thème de l'adoption.C'est un petit bout de ta propre histoire... Tu faisais sûrement des bêtises quand tu étais petite comme la fillette de "Olala!" sorti aux éditions Limonade en octobre dernier (rires)... et un de tes prochains albums à paraître, "Les notes d'Hector Croche" aux éditions Canto, est sur le thème de la musique. Cette part personnelle se retrouve-t-elle dans chacun de tes livres?
Alors, si "Mee" est un morceau de moi, même carrément, "Olala !" pas du tout : j'étais sage comme une image, petite, siiii! Et puis le texte est de Lisa Charrier et non de moi. Tu me diras, le texte de "Mee" est de Marie-France Chevron, mais c'est différent, car avec Marie France, nous nous étions entendues pour aborder un thème précis.
Par contre, tu as également raison pour "Les notes d'Hector Croche", les clins d'oeil sont d'ailleurs voulus.  Je me suis dit que je devais bien cela à mon instrument de toujours !
Y-a t-il une part de moi dans l'écriture de mes textes ? Sûrement, de près ou de loin. Volontaire ou inconscient...
Dans mes illustrations, c'est plus difficile à dire.
Je me suis déjà posée la question d'ailleurs, on dit souvent en musique que l'on joue comme on est. Je ne sais pas...
Nous sommes remplis de contradictions, alors...

4) En littérature jeunesse, quelles sont tes influences? Y a-t-il une oeuvre en particulier qui t'ait donnée envie de te plonger dans ce monde du livre jeunesse?
La première illustratrice qui me vient à l'esprit est Martine Delerm. 
Petite, j'avais le disque 33 tours d'Yves Duteil (no comment...) illustré par Martine Delerm. Ses dessins, j'adorais. 
Plus tard, une amie m'offra "Le petit lapin rouge"illustré par Claude K Dubois. Un autre coup de coeur, pour les tons pastels entre autres, et pour le texte de Rascal aussi.
Les influences sont certainement présentes, mais de façon inconscientes car j'essaie de trouver mon propre trait.
Et puis, c'est fou comme mes goûts ont évolués. Je pense à Anne Herbauts, Wolf Erlbruch, des illustrateurs vers qui je ne serais pas aller au tout début. Et j'aime toujours Olivier Tallec (!!!!), Sempé, Eric Battut...

5) Qu'est-ce que tu détestes le plus dans une illustration? Dans un texte? Y a-t-il des thèmes sur lesquels tu ne pourrais pas écrire ou dessiner? Penses-tu pouvoir les détourner pour leur donner de l'intérêt, selon toi?
Hahaha! Dans une illustration, ce que je déteste le plus...c'est difficile à dire...
Quand c'est mièvre, copié, et sans sensibilité ?
Dans un texte, c'est pareil, c'est assez subjectif. On va dire que j'ai du mal à lire un texte mal écrit, mal construit, qu'on oublie vite...
En ce qui concerne les thèmes, tout dépend de comment c'est fait. Je pense au thème de la mort : Wolf Erlbruch, le traite de façon admirable dans "Le canard, la mort et la tulipe". C'est ça le talent.
Quant à savoir si je pourrais illustrer ou écrire sur n'importe quel thème, moi? non, je ne pense pas. Par exemple, je ne voulais pas écrire "Mee petite fille du matin calme", car étant inspiré de mon vécu, j'avais envie que quelqu'un de "neutre" l'écrive, avec son propre style et son recul.
Dans Olala ! il y a une scène de WC que je ne voulais pas illustrer. Mais il a fallu que je m'y colle puisque le texte était validé, donc je me suis creusé la cervelle pour la compo. Bon, je nétais pas mécontente au final. Cependant j'ai une préférence pour les scènes poétiques plutôt que les scènes du quotidien. Puis, il y a des thèmes qui ne m'intéressent pas, tout simplement...
 
6) Tu as commencé par illustrer les textes d'auteurs, puis à écrire tes propres textes, et maintenant, tu écris et illustres au sein d'un même projet . Dans quel rôle t'épanouis-tu le plus? Peux-tu choisir un projet pour chacune de ces trois situations afin de développer ta réponse?
J'ai commencé avec Poki, en effet, mes tous premiers dessins.
J'avais déjà envie d'écrire à ce moment là, mais me lancer dans les deux à la fois me faisait trop peur.
Puis, j'ai rencontré Sandrine Kao au salon de Montreuil. Coup de coeur pour son univers, j'ai donc écrit un texte sur la musique afin de lui proposer. Et Hector Croche était né...
Tu vois, les choses arrivent toutes seules... 
Sinon, en général, je préfère souvent les binômes car je trouve cela plus riche, plus complémentaire.
Par contre, je n'aimerais pas devoir choisir l'un ou l'autre. Car pour chaque rôle, le plaisir est vraiment différent :
-Pour les textes, j'ai une espèce d'obsession... Je ne fais plus que ça pendant quelques jours et j'envoie 102114325 versions à mes binômes !
-Pour les illustrations, je peux être assez sereine ou en stress total (peur de ne pas réussir à faire ce que je veux, de ne pas savoir ce que je veux etc...). Cela dépend de si je me sens libre ou pas. De si cela m'inspire ou pas.
-Pour mon prochain album en tant qu'auteur-illustrateur, je me sens bien, car libre, justement.
J'ajoute pour terminer que chaque projet est un cas particulier... 

7) Sur quoi travailles-tu en ce moment? Peux-tu nous en parler ou est-ce que c'est secret? D'ailleurs, tu as des parutions prévues pour 2012 et même après. Peux-tu nous dire quelques mots sur chacune d'elles?
La seule chose que je peux dire, c'est que je prends un plaisir énorme à travailler sur mon prochain album ! Il contient tout ce que j'aime ! Et sinon, je n'arrive pas à avoir trop de projets en même temps. :-S
Des publications de collectifs dans lesquels j'ai participé doivent sortir très prochainement, et je suis impatiente de les découvrir : comme celui sur la bêtise humaine, "Pense pas bête"chez Ptit Baluchon va être très beau, d'après ce que j'ai pu voir... Je suis contente aussi de la parution en juillet de "Je m'amuse au Japon" chez Limonade car je suis avec ma binômette Marie-France Chevron...
Des albums sur la musique arrivent bientôt : "La symphonie des couleurs" chez Philomèle, il me tarde, car Irene Valente a fait un travail remarquable. Celui des "notes de Monsieur Croche" chez Canto, idem, j'ai hâte (en plus, j'ai eu la chance de voir les BAT, et ça va être superbe car c'est Sandrine Kao aux pinceaux, donc, forcément...), et d'autres devraient peut-être voir le jour, mais je n'ai pas encore les contrats, alors je ne dis rien ! ;-)

8) Quels sont tes projets à venir? As-tu envie d'explorer un autre genre que l'album ?
Pour l'instant, comme je disais, j'essaie de faire chaque chose en son temps... J'aime chouchouter, savourer chaque projet que je fais... L'après-parution est aussi un grand moment.
Et puis, j'ai aussi besoin de me retrouver en tant qu'altiste.
Donc, oui, un jour, j'aimerais écrire de plus longs récits... quand-quoi-où? je ne sais pas encore!
J'ai un brouillon rempli d'idées, mais ce ne sont pour l'instant que des mots par ci par là...Rien de très concret et si ça se trouve, je trouverai cela pourri quand je m'y replongerai ! 
J'ai également envie d'explorer des nouvelles techniques en illustration, je cherche à évoluer d'un album à l'autre.

 9) J'aimerais connaître la définition de l'art par Agnès Domergue, peux-tu me la donner?
Oula! Si c'était moi qui avait inventé la définition de "l'Art", il y a plein d'oeuvres qui n'en feraient pas partie ! :-p Non, sans rire, je serais incapable de donner une définition. Surtout, ça dépend de mon humeur ! Ma définition d'aujourd'hui : l'Aaaart, c'est beau (oui, mais, qu'est ce que le "Beau"???), ça interpelle, ça relève du génie. J'aime aussi quand Gainsbourg parle de l'art majeur, et de l'art mineur.

 10) Pour finir, si tu devais te décrire en trois mots en tant que femme, seraient-ils les mêmes que ceux choisis en tant qu'auteure-illustratrice?
Savoir si l'on se connaît si bien que ça... et en plus, comment perçoit-on mes textes ou illus ?
Je peux utiliser mon Joker ? :-D
Merci Agnès J

Le blog d’Agnès Domergue :
http://agdoalto.blogspot.com

2 commentaires:

  1. Très intense, très profond, cet échange !

    RépondreSupprimer
  2. Très bel entretien. Ravie d'en apprendre davantage sur Agnès !

    RépondreSupprimer